Tinghir, la gouvernance démocratique des territoires

Tinghir, la gouvernance démocratique des territoires

Organisé du 16 au 18 mai 2014, ce séminaire a porté sur la question de  la Gouvernance démocratique des territoires. Il s’agit de focaliser sur la notion de « Gouvernance » et son évolution comme concept dans la littérature politique marocaine, mais aussi de voir comment cette notion de « Gouvernance » conduit à s’interroger,  dans un contexte organisé des échanges, sur les modes de coordination entre acteurs et institutions, et comment celle-ci interpelle les formes de développement territorial qui en résultent.

ting

Le séminaire s’est arrêté aussi sur les formes de mobilisation d’acteurs privés (associations, entreprises, simples citoyens) cherchant à contribuer à la régulation collective des espaces et des activités, ceci dans la mesure où le concept de « gouvernance locale » permet de renouveler la réflexion sur le gouvernement des territoires.

Les différents débats et discussions  sont partis des questionnements suivants :

  • Comment inscrire la réflexion sur la Gouvernance dans la dynamique de la participation citoyenne, le renforcement de la Démocratie et le respect des droits humains?
  • comment la nouvelle constitution a articulé la question de la gouvernance avec la nécessité de faire évoluer le cadre juridique, institutionnel et politique de la décentralisation ?
  • Quels défis pour les acteurs locaux, représente aujourd’hui la question de la gouvernance territoriale?

Dans ce sens, les nouveautés apportées par la nouvelle constitution marocaine en matière de démocratie participative et le droit des associations et des populations à intervenir dans les processus de construction des lois et des décisions publiques (articles 12, 13, 14, 15, 33, 139 et 146) posent le défi de faire la corrélation entre Gouvernance territoriale  et l’enjeu de l’équilibre entre démocratie représentative et démocratie participative.

Ce séminaire a bénéficié aux acteurs de la dynamique régionale identifiée au sein  des quatre provinces d’Ouarzazate, Errachidia, Tinghir et Zagoura, et partenariat avec les réseaux associatif de la région ; à savoir :

–          Réseau des associations de Zagoura pour le développement et la démocratie

–          Tissu associatif d’Ouarzazate pour le développement

–          Association la vallée verte pour le développement et la démocratie

–          Réseau des associations  pour le développement du Sud Est

–          Association Troisième millénaire pour le développement de l’action associative du Sud Est

–          Réseau des Associations de Tinghir pour le Développement et la Démocratie